LE VIDÉOPHAGE – DESIERTO : aux frontières de l’horreur

« Par les cinéastes visionnaires de Gravity ». C’est ce qu’on peut lire sur la pochette de DESIERTO, un violent thriller produit par Alfonso Cuarón et réalisé par son fils, Jonás Cuarón. Disponible en vidéo au Québec depuis le 7 février 2017, DESIERTO était en circulation dans les festivals depuis plus d’un an et il est particulièrement intéressant de le visionner dans le contexte actuel.

En effet, difficile de ne pas penser à Trump et ses politiques anti-immigration en regardant cette production France-Mexique. D’ailleurs, le propos du réalisateur est loin d’être subtil, mais est heureusement bien dosé dans l’ensemble. Le film débute sur un magnifique premier plan. Au départ, il fait totalement noir. Puis, progressivement, de la lumière apparaît à l’horizon. Ce qui semble aux premiers abords être les phares d’une voiture s’avère en réalité être le soleil qui apparaît derrière des collines. La journée débute sur un désert de carte postale : rocailleux, sec et parsemé de gros cactus. Un camion contenant plusieurs clandestins tente de passer la frontière américano-mexicaine. Malheureusement, une panne survient, obligeant les guides et les clandestins à faire le reste de la route à pieds.

Confrontés à la chaleur et au manque d’eau, nos clandestins – dont l’un d’eux est incarné par Gael Garcia Bernal – feront face à une menace encore plus terrible : Jeffrey Dean Morgan en personne. Jouant déjà les réactionnaires violents dans The Watchmen, puis plus récemment, le badguy de service dans The Walking Dead, Jeffrey Dean Morgan incarne cette fois-ci un raciste qui surveille la frontière américaine dans ses temps libres. Habillé comme un militaire, buvant du Jack Daniel’s, Morgan arpente le désert – en compagnie de son chien – au volant d’une vieille camionnette évidemment affublée d’un drapeau confédéré. Ses intentions sont claires, c’est d’ailleurs l’une des premières choses qu’il dira à son chien : « On va chasser ».

Les proies sont évidemment les clandestins latino-américains qui tentent de traverser la frontière. Leur première rencontre sera d’ailleurs un véritable bain de sang. Muni d’un fusil équipé d’une lunette longue portée, Morgan abat en quelques minutes une dizaine de personnes. La scène est terrible, surtout lorsqu’on a en tête les nombreuses et récentes tueries de masse qui touchent nos sociétés (et pas uniquement les États-Unis). Cinq retardataires sont épargnés lors de ce premier massacre. Séparés du groupe principal, Morgan ne les a pas vus, mais son chien oui. En fait, ce dernier les a sentis et s’avéra par la suite être l’arme la plus efficace du suprématiste blanc (ainsi que son plus fidèle compagnon, comme le veut la tradition). À l’instar du commando dans Predator, les clandestins survivants entreprennent alors une course mortelle à travers une nature hostile, poursuivis par un « chasseur » qui connaît bien le terrain. On pense évidemment à d’autres productions horrifiques, que ce soit l’excellent Wolf Creek de Greg McLean ou encore, Cujo de Lewis Teague.

« Avant, j’adorais cet endroit. Maintenant, je le déteste ». Ces paroles, prononcées par Jeffrey Dean Morgan à l’attention de son chien, sont lourdes de sens et font écho à un certain discours parfois (trop souvent?) entendu au sud de notre frontière. Cependant, au-delà de cette analyse socio-politique plutôt déprimante, Jonas Cuarón nous propose un survival vraiment efficace et tout de même divertissant, malgré deux-trois maladresses qui nuisent légèrement à la crédibilité de l’ensemble. Oui, certaines scènes sont particulièrement dérangeantes et risquent d’affecter certains spectateurs, mais Desierto demeure un film de fiction après tout. Il ne faudrait pas l’oublier si vous souhaitez sortir indemne cette expérience plutôt extrême.

Disponible en DVD/Blu-ray depuis le 7 février 2017.

Jason Paré

About Jason Paré

Vidéaste-animateur-chroniqueur abitibien, montréalais d'adoption depuis 2004, Jason Paré réalise des courts métrages depuis une quinzaine d'années et a quelques publications à son actif (principalement des nouvelles d'horreur et de fantastique). Depuis 2014, il anime l'émission L'Étrange programme, un magazine culturel actuellement diffusé sur les ondes de TCF – La télévision communautaire de Montréal.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :