Terreur 404 : une réussite!

terreur 404 diaz

Les séries et les films d’horreur sont des bébites rares au Québec. Pour le créateur Sébastien Diaz, les préjugés ont la couenne dure et avec sa minisérie Terreur 404, il désire redorer l’image de ce genre qui le passionne. Les 8 épisodes de 6 à 14 minutes à la tension montante et aux finales surprenantes qui en résulte prouvent bien que Diaz a compris les mécanismes de l’épouvante et les exploite avec talent.

terreur 404 horreur sérieChaque épisode de Terreur 404 exploite la même recette efficace : le format de la nouvelle littéraire a été transposé en court-métrage. Autrement dit, les histoires sont courtes, autonomes et constituent une fenêtre sur un univers qui s’écroule ou se modifie drastiquement sur un punch final. Réussir à créer cet effet est particulièrement difficile, car on ne dispose que de quelques minutes pour donner 3 dimensions aux personnages, les rendre réels par un certain nombre d’informations bien choisies et présentées de façon naturelle dans l’histoire. Croire et se soucier des protagonistes est primordial dans le domaine de la terreur et cela Diaz l’a bien compris.

Le spectateur rencontre chaque personnage au cœur de son quotidien, celui-là même qui sera ébranlé par un élément qui relie chaque histoire : la technologie. Les cellulaires, internet, les caméras, bref, tout ce que nous utilisons tous les jours afin de communiquer et nous divertir. Cette technologie, maintenant si ancrée dans notre façon de fonctionner, de vivre, sur laquelle toute notre confiance repose, devient tout à fait terrifiante et puissante lorsqu’elle se retourne contre nous. Les technologies de communication représentent un nouvel élément à exorciser et l’horreur constitue le parfait exutoire. Certains films, comme One Missed Call, Unfriended ou des séries telles que Black Mirror ont déjà repéré le filon.

terreur 404 guy nadonSouvent perçu comme un genre facile à exploiter, il est au contraire très difficile à atteindre son but avec l’horreur. La terreur ne tient qu’à un fil ténu et son équilibre repose sur un équilibre précis. Ainsi le dosage de tous les éléments, la musique, la cinématographie, le jeu des acteurs, et les dialogues doit être réglé au quart de tour. Pour réussir comme il l’a fait, Sébastien Diaz a su bien s’entourer, notamment des auteurs Samuel Archibald (Arvida, Saint-André-de-l’Épouvante) et William S. Messier (Épique, Dixit, Township), tout aussi passionnés d’horreur et de fantastique, de Sébastien Dauphinais (Beast) pour une trame sonore inspirée entre autres par Philip Glass, et la productrice Sophie Parizeau.

La distribution est également impressionnante. De nombreux grands acteurs et actrices québécois ont participé au tournage : Guy Nadon, particulièrement marquant dans son rôle de réparateur d’ordinateur en pleine psychose, Marc Béland, Catherine Brunet, Martine Francke, Bianca Gervais, et on en passe. La présence d’acteurs souvent vus dans des séries portant sur des sujets plus grand public saura peut-être attirer des spectateurs curieux, mais moins habitués à ce type de récit.

Terreur 404, qui rappelle un peu le format de Creepshow ou Twilight Zone, est disponible gratuitement sur Tout.tv. La totalité des épisodes (tourné en 14 jours!) représente environ 1h30 d’angoisse, de malaise et de surprises à donner la chair de poule. Le seul défaut de Terreur 404? Il n’y a pas assez d’épisodes, on en prendrait plus!

  • Tous les épisodes de Terreur 404 seront présentés gratuitement lors du Festival Fantasia le 31 juillet, à 18h40, à la salle J.A de Sève, à l’Uqam.
Anne-Marie Bouthillier

About Anne-Marie Bouthillier

Lectrice insatiable passionnée par l’écriture, détentrice d'un baccalauréat par cumul (création littéraire, français écrit et rédaction) et a forgé ses premières armes de rédactrice chez le magazine Québec Érotique et le site Canoë. Fan d’horreur et nourrissant une forte curiosité pour tout ce qui est bizarre, Anne-Marie a publié des nouvelles dans Horrifique, Souffle d’Éden et Clair/Obscur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :