Sombres félins: une anthologie racée

sombres félins anthologie

Même s’ils sont devenus les vedettes de vidéos mignons sur le web, les chats demeurent associés à d’obscurs mystères, à l’occulte et au surnaturel. Souvent partie intégrante du décor de base d’histoires d’horreur, c’est une belle idée de la part des éditions Luciférines de dédier toute une anthologie à ces félins caractériels. Réunissant 19 auteurs, Sombres félins célèbre l’appartenance du chat à l’univers horrifique traditionnel.

Sombres félins luciférines anthologieLe thème imposé, « sombres félins » donne lieu à l’exploration jubilatoire de plusieurs genres : gore, horreur, bizzaro, fantastique, fantasy, horreur post-apo, fantastique classique, steampunk et bien d’autres. Tout droit sorti de l’imagination tordue d’auteurs à la plume variée, chaque histoire s’appuie sur un style différent pour dépeindre les multiples rôles que les hommes attribuent au chat. Sombres félin utilise pleinement le pouvoir d’une anthologie, c’est-à-dire donner de l’épaisseur et de la richesse à un même sujet, jusqu’à ce qu’il possède plusieurs dimensions.

Dans ce grand amalgame d’univers délirants vivent d’étranges personnages aux desseins plus noirs que le pelage de certains chats. Vous rencontrerez donc maintes sorcières, meurtriers, inventeurs, dieux égyptiens, folles aux chats, mais aussi plusieurs célébrités telles que Lewis Carrol, Hannibal et Hitler. Ceci sans compter la présence de chats bien connus : le Chat du Cheshire, le Chat botté et le chat noir d’Edgar Allan Poe.

Ce qui est intéressant de constater dans les anthologies à thème, c’est la présence de sous-thèmes involontaires. Dans Sombres félins, les auteurs ont mis de l’avant celui de la morphose. Plusieurs personnages, pour le meilleur et surtout le pire, changent de forme pour adopter celle d’un chat grâce à la magie ou la réincarnation. Se faire attaquer et/ou manger par des chats est un autre élément commun à plusieurs textes du recueil. Une peur qui semble hanter particulièrement les auteurs! Finalement, la noblesse des chats, voire leur supériorité face à l’humain, est un troisième sous-thème récurrent, sans conteste inspiré de cette expression hautaine qu’affiche souvent la gent féline.

De toute évidence l’anthologie la plus bizarre et la plus gore des éditions Luciférines, Sombres félins est un beau trésor d’étrangetés glauques, un véritable musée des horreurs du chat. Les illustrations de Stéphane Maillard Peretti, Arnaud S. Maniak et Nejma El Gouzmili ainsi que les présentations et biographies des auteurs apportent un formidable plus à cet ouvrage de qualité. Plongez-vous dans sa lecture sans hésiter, mais il y a fort à parier que ces histoires mémorables vous feront voir votre minet d’une tout autre façon!

Anne-Marie Bouthillier

About Anne-Marie Bouthillier

Lectrice insatiable passionnée par l’écriture, détentrice d'un baccalauréat par cumul (création littéraire, français écrit et rédaction) et a forgé ses premières armes de rédactrice chez le magazine Québec Érotique et le site Canoë. Fan d’horreur et nourrissant une forte curiosité pour tout ce qui est bizarre, Anne-Marie a publié des nouvelles dans Horrifique, Souffle d’Éden et Clair/Obscur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :