Ne respire pas: angoisse et tension au rendez-vous

Ne respire pas

Don’t Breathe de Fede Alvarez avec Jane Levy, Stephen Lang et Dylan Minnette / États-Unis / 2016 / 88 min.

Trois jeunes voyous sans avenir. Une ville délabrée. Un magot caché dans le domicile d’un homme non-voyant. Voilà le scénario de Ne respire pas. Malgré la simplicité de l’histoire, ce film d’Alvarez réussit tout de même à prendre de court les spectateurs à plusieurs occasions. À la fois classique et surprenant, le récit de Ne respire pas  ressemble de prime abord à un film de poursuite entre protagonistes et vilains. Cependant, le film réussit à soulever des questionnements éthérés sur le bien et le mal.

Ne respire pas filmLugubres et affligeants, les plans de vues magnifiquement tournés de la ville de Détroit abandonnée permettent de créer une atmosphère tristement appropriée à la nature de Ne respire pas. La noirceur, présente tout au long du film, est un élément joliment travaillé pour dépeindre la réalité du personnage principal. Aucune longueur visuelle ne se fait ressentir; les mouvements de caméra amènent les spectateurs à rester dans un état du suspense constant. De plus, l’ambiance musicale s’entremêle avec brio aux contrastes entre le sombre et le clair.

Les éléments « horreur», par contre, laissent légèrement à désirer. Nonobstant le scénario glauque et la présence éminente de sang, le visuel possède une carence au niveau du sentiment d’épouvante ressenti. Près de la fin, quelques frissons surviennent après une tournure inattendue et dérangeante mais, de façon générale, l’effroi n’est pas au rendez-vous.

En résumé, Ne respire pas est un thriller respectable engendrant des remises en question sur certaines convictions mais, même s’il est catalogué comme tel, ce n’est définitivement pas un film d’horreur.

Voyez la bande annonce ici.

Un article de Sonya Kehar

Save

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :