Musées des horreurs: expositions de curiosités morbides

bébé formol

Les musées attirent les curieux, mais quelques un attisent la fibre de voyeurisme morbide des visiteurs. Que le thème soit la mort, la torture, la souffrance physique et mentale ou encore les anomalies médicales, ces musées des horreurs sont dédiés à ceux qui n’ont pas froid aux yeux. Dans ces cabinets des curiosités, où le docteur Frankenstein aurait certainement trouvé ses aises, préparez-vous à voir des bizarreries et d’étranges horreurs telles que des bébés flottants dans le formol, des têtes coupées et des instruments de torture à l’inimaginable cruauté.

musée mutterMusée Mütter  – Philadelphie, États-Unis

Musée des anomalies médicales, cet endroit aux airs de laboratoire de savant fou, abrite une importante collection de spécimens biologiques dans des bocaux, des curiosités de la nature, comme des squelettes de géant et de nain, des crânes de toute sorte, des moulages de visages déformés et toute une panoplie de vieux instruments médicaux. Parmi les pièces les plus surprenantes, on retrouve le plus gros colon du monde, un bébé à deux têtes, le cadavre d’une femme qui s’est changé en savon et les foies conjoints des célèbres frères siamois Chang et Ed Bunker.

musée de la mortMusée de la mort – Los Angeles et Nouvelle-Orléans, États-Unis

Le Musée de la mort est né de la passion morbide de J.D Healy et Catherine Shultz pour les tueurs en série. Leur collection personnelle attirant beaucoup de curieux, ils en ont fait un musée en 1995. On y trouve la plus grande collection d’œuvres d’art de serial killer célèbres, mais également plusieurs objets en lien avec la mort, des cercueils d’enfants, des photos de scènes de crime, des vidéos d’autopsie, la première machine à suicide « Thanatron » et le clou du spectacle : la tête guillotinée du « Barbe bleu » français, Henri Landru!

musée tortureMusée de la torture Oude Steen – Belgique

Dans cette ancienne prison du XIIe siècle, l’un des plus vieux édifices de Belgique, sont exposés plus de 100 instruments de torture, témoins de la cruauté de l’homme. Guillotine, chaise à clou, écarteleur, dont l’usage est démontré par des statues de cire, vous rendront très heureux de ne pas être né à cette époque!

musée corbillardMusée du corbillard – Tarn et Garonne, France

Yvan Quercy était philocorbollien, autrement dit, il avait une bien étrange passion : les corbillards. Alors que les automobiles remplaçaient tranquillement les attelages, Quercy a récupéré une calèche funéraire d’un village, le bouche-à-bouche faisant son œuvre, il s’est retrouvé nanti de 130 véhicules aillant servi à transporté les morts vers leur dernier lieu de repos. Rendu là, pourquoi ne pas ouvrir un musée?

musée momiesMusée des momies de Guanajuato – Mexique

Entre les années 1865 et 1989, 11 corps de femmes, d’hommes et d’enfants, morts lors d’une épidémie de choléra, furent exhumés. Étant d’une façon mystérieuse momifiés par la nature donc en très bon état, les habitants du village de Guanajuato les disposèrent dans des salles ouvertes au public. Ce musée s’est rapidement fait connaître à travers le monde, notamment lorsqu’une scène du film Nosferatu, le vampire de la nuit y fut tournée, et constitue maintenant un haut lieu de tourisme.

peter the great muséeMusée d’anthropologie et d’ethnographie de Peter the great – Saint-Petersbourg, Russie

Véritable cabinet des curiosités, le plus ancien musée de Russie contient 20 000 spécimens humain et animal présentant des difformités diverses. L’endroit héberge une grande quantité de fœtus monstrueux et de nourrissons anormaux baignant dans le formol qui pourraient très bien être utilisé en guise de décor dans un film d’horreur!

musée glore Musée Glore de la psychiatrie — Missouri, États-Unis

Ce musée, créé par George Glore, alors employé du département psychiatrique de l’hôpital du Missouri, démontre l’évolution de la psychiatrie du 16e au 18e siècle. À l’aide de mannequin, les pires traitements infligés aux patients dans l’histoire de cette médecine sont reconstitués, tels que la lobotomie et les électrochocs. Les visiteurs peuvent également y observer différents outils de contention comme des chaînes et des camisoles de force ainsi que de nombreuses œuvres d’art troublantes réalisées par des aliénés.

nametag-AM

Anne-Marie Bouthillier

About Anne-Marie Bouthillier

Lectrice insatiable passionnée par l’écriture, détentrice d'un baccalauréat par cumul (création littéraire, français écrit et rédaction) et a forgé ses premières armes de rédactrice chez le magazine Québec Érotique et le site Canoë. Fan d’horreur et nourrissant une forte curiosité pour tout ce qui est bizarre, Anne-Marie a publié des nouvelles dans Horrifique, Souffle d’Éden et Clair/Obscur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :