Les meilleurs films que nous avons vus cette année

Crédit photo: Metro-Goldwyn Mayer

Nous avons demandé à certains membres de notre équipe quel avait été le meilleur film qu’ils avaient visionné en 2014, qu’il soit paru cette année ou non, et pourquoi.  Voici les résultats!

mélissa.photoMélissa Boudreault/journaliste

HORNS. 2013. Drame d’horreur d’Alexandre Aja avec Daniel Radcliffe, Juno Temple et Max Minghella. États-Unis.

« J’ai adoré le roman de Joe Hill et j’avais hâte de voir l’adaptation cinématographique d’Alexandre Aja. Enquête endiablée, portrait de l’enfance, pouvoirs surnaturels et satire mordante de la nature humaine, Horns avait déjà tous les éléments pour me plaire. La particularité de Horns est de présenter non pas un héros valeureux mais un monstre diablement humain qui, pour prouver son innocence et accomplir sa vengeance, devra épouser ses démons. Même si l’adaptation est parfois inégale, le film est mémorable parce que franchement original. »

seb.photo Sébastien Bourget/ Réalisateur des podcasts et capsules vidéo

THE CONJURING. 2013. Film d’horreur de James Wan avec Patrick Wilson, Vera Farmiga et Lili Taylor. États-Unis.

« Après avoir délaissé pendant plusieurs années les jump scares et la torture porn que nous proposent les films d’horreur américains, je suis tombé par hasard sur un film qui vient d’amorcer ma réconciliation avec l’épouvante cinématographique de nos voisins du Sud. Le film responsable de ce miracle est The Conjuring. Pensez à un amalgame de The Amityville Horror et de Poltergeist. Un de ses points forts est qu’avant même que le film nous surprenne par ses nombreux moments effrayants, nous nous retrouvons souvent à doubler notre dose d’effroi en imaginant toutes les possibilités du prochain effet-choc avant même qu’il survienne. Outre les moments-chocs causés par le son et la musique, le film use de simplicité pour nous offrir ses moments de frayeur les plus efficaces par la mise en place d’éléments subtilement effrayants au fur et à mesure que la tension monte. Vous comprendrez ce que je veux dire en voyant la scène où les protagonistes jouent à cache-cache. Au final, la réalisation maitrisée et inventive du versatile James Wan (Saw, Insidious), combinée à des acteurs crédibles et une direction artistique impeccable, contribuent à élever ce film au-dessus de ce qui se fait actuellement dans le genre. Après avoir regardé The Conjuring, je vous mets au défi de ne pas vous endormir la lumière allumée. »

970497_10152860279605258_794807637_nÉlise Lucie Henripin/ Chargée de contenu web et blogueuse

CALVAIRE. 2004.  Film d’horreur de Fabrice du Welz avec Laurent Lucas, Jackie Berroyer et Brigitte Lahaie. Belgique.

« J’aurais sans doute pu choisir un film paru cette année (comme l’hilarant néo-zélandais Housebound), mais ce serait mentir. Le film d’horreur à m’avoir le plus marquée en 2014 est Calvaire, un bijou belge de Fabrice du Welz qui date de 2004.  Avec ses couleurs délavées, son grain brut et la sobriété de sa photographie, il s’agit d’un film d’horreur psychologique brutal et efficace pas du tout facile à regarder, avec quelques excursions du côté de l’expérimental et de l’avant-garde- il faut voir la scène du bar!  Il y a tant de couches de profondeur qu’on n’en finirait jamais de l’analyser, alors en voici le simple synopsis: la camionnette d’un chanteur pour personnes âgés (Laurent Lucas, génial) tombe en panne dans un village, où il se trouve prisonnier d’un aubergiste (Jackie Berroyer, terrifiant) convaincu qu’il est son ex femme. Traumatisant. »

photo-jo-150x150 Jonathan Reynolds/Chroniqueur cinéma

L’ÉTRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS.  2013.  Film d’horreur d’Hélène Cattet et Bruno Forzani avec Klaus Tange, Ursula Bedena et Joe Koener. Belgique, France et Luxembourg.

 « Pour ma part, le film qui m’a le plus frappé en 2014 en est un français dont le titre L’étrange couleur des larmes de ton corps annonce très bien le caractère étrange/onirique de son sujet. Oeuvre unique, expérimentale, à l’ambiance malsaine, il s’agit d’une expérience inoubliable que les spectateurs adoreront ou détesteront. Pour moi, j’ai adoré l’état de cauchemar dans lequel ce film m’a plongé avec son visuel hallucinant, ses scènes troublantes et les références au cinéma d’horreur italien (Suspiria de Dario Argento, par exemple)… »

 Que pensez-vous de nos choix? Quel est le meilleur film que vous avez vu en 2014? On veut vous lire!

 

About Elise Henripin

Boulimique de littérature et de cinéma d’horreur, Élise a collaboré à plusieurs blogues et projets consacrés à cet univers, dont Sinistre Magazine et Strange-Movies. Depuis 2014, elle est également chroniqueuse littéraire à l'émission L'étrange programme, un magazine culturel diffusé sur les ondes de TCF - La télévision communautaire de Montréal. Auteure d’un roman intitulé Soif publié en 2011, elle espère renouveler l’expérience de publication d’ici quelques années. Suivez-la sur Twitter et Instagram @ehenripin.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :