L’Ombre blanche de Paul Durand Degranges: la peur mortelle d’écrire

peur d'écrire

ombre-blanche paul durand degrangesNous en savons peu sur l’auteur français Paul Durand Degranges, mis à part le fait qu’il a prêté sa plume à de nombreux ouvrages informatique publiés chez First. Mais ce n’est pas de Microsoft et de MAC dont il est question ici. Son roman L’Ombre blanche, réédité cette année chez Québec-livre, est un thriller psychologique tout ce qu’il y a de plus angoissant et horrifique.

Un auteur dont on ne sait le nom, des chambres d’hôtel anonymes, un grand amour pour ELLE et cinq nuits. Tels sont les seuls éléments qui se détachent du flou dans lequel le lecteur est tenu. L’auteur souffrant d’un manque d’inspiration se fuit lui-même d’hôtel en hôtel, mais la solitude, la peur d’écrire et le dégoût pour lui-même ne sont pas les seuls démons à le suivre. Alors qu’il se débat avec lui-même, des ombres blanches se glissent près de lui, le terrorisent, le torturent et le force à écrire.

Paul Durand Degranges place l’auteur dans une situation mainte fois évoquée, celle du syndrome de la page blanche, mais jamais d’une façon aussi personnelle. Le thème de la souffrance de ne pas écrire, jumelé à la peur d’écrire est traité avec force symbolique et images choquantes. Tanguant constamment entre la folie et la lucidité, le narrateur est physiquement et psychiquement torturé par ses personnages, par son besoin d’écrire et par sa terreur de le faire, incarnés en silhouettes inquiétantes. Mourra-t-il de délier sa plume, ou de ne pas surmonter son impression de ne plus savoir composer? Une image souvent présentée, mais rarement prise au pied de la lettre et poussée aussi loin.

L’ Ombre blanche, petit livre de 107 pages, se lit en une seule séance de lecture, ce qui tombe très bien, car l’histoire et l’ambiance sont très immersives. Difficile de ne pas sombrer dans l’angoisse, entraîné à la suite du personnage. L’empathie cède rapidement sa place à la sympathie tant la douleur et le désespoir sont bien rendus. Très efficace pour qui désire vivre des émotions fortes!

Anne-Marie Bouthillier

About Anne-Marie Bouthillier

Lectrice insatiable passionnée par l’écriture, détentrice d'un baccalauréat par cumul (création littéraire, français écrit et rédaction) et a forgé ses premières armes de rédactrice chez le magazine Québec Érotique et le site Canoë. Fan d’horreur et nourrissant une forte curiosité pour tout ce qui est bizarre, Anne-Marie a publié des nouvelles dans Horrifique, Souffle d’Éden et Clair/Obscur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :