L’Ivre-Book: suggestions de lectures d’horreur

contes du grand-veneur romain billot

Après nous avoir expliqué ce qu’est l’Ivre-Book et présenter quelques une des œuvres d’horreur qui y sont publiée, l’auteur Sylvain Johnson (Le Tueur des rails, L’Esprit des glaces) nous fait le plaisir de partager d’autres suggestions de lecture.

Main du diable gaelle dupilleLa Main du diable et autres contes macabres de Gaëlle Dupille.

Résumé :

La main du diable et autres contes macabres se veut un hommage aux films et romans d’horreur qui ont bercé l’adolescence de l’auteur. Dans La Main du diable, un médecin britannique se voit proposer un étrange pacte avec Satan après le décès de son épouse.

Avec La Poupée, une paisible famille québécoise va voir sa vie basculer dans la terreur après la découverte d’une mystérieuse poupée.

 Dans L’Homme en noir, Anne et Daniel font connaissance dans un hôpital de Montréal après avoir été tous deux attaqués chez eux par un étrange homme vêtu de noir.

Commentaire :

Trois nouvelles, différentes par leurs sujets, mais similaires par leur traitement lugubre. On parle ici d’horreur, d’effroi et de ce petit quelque chose de glacé qui vous caresse la nuque lorsque vous êtes seul, ou du moins le croyez. Cette brise sur votre joue qui pourrait fort bien être le souffle chaud d’une créature sanguinaire.

La première nouvelle, La main du Diable, est un récit d’une époque sombre, une communauté coloniale à la Salem, où des évènements étranges surviendront. Un moment de coexistence entre le maître des ténèbres et les hommes de l’époque à la folie religieuse dangereuse. C’est un conte envoutant très bien écrit.

La Poupée vous forcera à changer la vision innocente que vous avez de ces jolies petites créatures d’aspect juvénile en robes et cheveux frisés. Le démon peut prendre plusieurs visages, le mal proliférer dans les coins les plus reculés de votre esprit. Gaëlle Dupille le sait très bien, elle joue avec vous, vous torture lentement, vous inquiète avec brio et un délice purement machiavélique.

Ensuite, c’est au tour de L’homme en noir, un récit habile où la folie, les hallucinations et une maladie étrange s’emparent d’une femme. Un homme en noir qui la suit, la hante, la fera douter. Est-ce le diable venu la chercher? Une malédiction ou un mal inconnu qui cherche une nouvelle victime. À vous de le découvrir.

Contes du grand veneur romain billotLes Contes du Grand-Veneur de Romain Billot.

Résumé :

Les bois du Grand Veneur passent pour un lieu hanté, entouré de sombres légendes et de phénomènes étranges… Cet endroit terrorise et fascine les enfants du village de Malcombe qui n’hésiteront pas à visiter le sinistre manoir des Von Strasser, l’inquiétante masure de Lady Crowley, la Source aux fées ainsi que les ruines qui jalonnent cette forêt pleine de spectres et de créatures monstrueuses…

Commentaire :

Romain Billot est aimé des Québécois. Le magazine « Horrifique » d’André Lejeune pullule des nouvelles de Romain. C’est compréhensible, puisqu’il est un conteur né. Un marginal qui n’aime pas les étiquettes, qui fuit la normalité et la banalité. Dans ce recueil qui tourne autour d’une forêt mystérieuse, des enfants, des êtres inoffensifs (le sont-ils vraiment?) seront confrontés aux horreurs sans nom qui vivent dans les ténèbres. Une suite de récits à la Stephen King, qui s’imbriquent et se relient, tout en pouvant fort bien se lire individuellement. Un livre de chevet pour les amateurs de légendes mystérieuses, un recueil d’épouvante idéal pour le camping, les nuits de tempêtes et combler la solitude de vos nuits. Les personnages ne vous laisseront pas indifférent, mais ne vous attachez pas trop vite, rien ne garantit qu’ils sortiront vivant de cette forêt mythique.

testament de galilé sébastien tissandierLe Testament de Galilée tome 1 (L’Oeil) et 2 (Le Parchemin) de Sébastien Tissandier

Résumé :

Nous sommes tous génétiquement différents. Nos capacités dépendent de notre patrimoine génétique. Et ce n’est pas Jules Galio qui dira le contraire : il est l’assistant de recherches d’un des professeurs les plus renommés dans le domaine de la génétique.

Lorsque la NASA fait appel à lui pour étudier le génome d’individus aux capacités particulières, Jules est loin de se douter que sa vie est sur le point de basculer : Ces individus sont mystérieusement assassinés par une organisation se faisant appeler « Les Originels ».

Commentaire :

Le premier tome est un mélange de science-fiction, de suspense et de fantastique. Une aventure grandiose, entremêlée d’énigmes scientifiques, de mystères et d’action. Un texte intelligent et une intrigue fascinante. Les personnages sont la grande force de ce roman. Ils sont vivants dans votre esprit, s’infiltrent dans votre conscience et s’animent d’une vie qui leur est propre. Avec de bons dialogues, la plausibilité de leurs interactions, ils n’en sont que plus humains.

Cette aventure, c’est comme une balade dans une Ferrari en laissant grand-maman conduire, tout en sachant qu’elle ne voit plus. Il faut se tenir, se préparer pour l’impact et se laisser bercer par le récit. Ne soyez pas effrayé par le côté scientifique – c’est un outil dans le texte, pas une imposition dérangeante.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :