L’Autre Reflet, de Patrick Senécal: donne-moi ta plume…

L'autre reflet Patrick Senécal alire

Où Patrick Senécal prend-il ses idées? Comment arrive-t-il à mettre en scène le côté le plus noir de l’esprit humain de façon aussi réaliste? Ces questions, l’auteur se les ai fait poser à répétitions, et c’est probablement d’elles qu’il a puisé l’inspiration pour L’Autre Reflet. L’intrigue de ce roman noir, mettant en vedette un écrivain de thriller, se base sur une réflexion sur la création littéraire. À l’aide de son protagoniste principal, Senécal explore une avenue dangereuse : jusqu’où un auteur désespéré peut-il aller pour réussir à produire un roman dérangeant, d’une efficacité troublante?

L'Autre Reflet Patrick SenécalMichaël Walec désire de tout son être devenir auteur. Problème majeur, le roman noir qu’il tente d’écrire manque d’intensité et d’émotions. Le coup de fouet dont son thriller a besoin, il le trouvera dans les histoires fortes, mais rédigées sans talent, d’une de ses étudiantes. Le fait qu’il enseigne dans une prison et que Wanda, l’élève en question, ait décrit ses meurtres n’empêche pas Michaël d’incorporer ces idées et impressions dans son propre roman. Après tout, il ne s’agit pas de plagiat, ce geste ne peut pas lui apporter des problèmes, non? Michaël connait la gloire avec «Sous pression», mais à son grand désespoir, le succès s’estompe avec ses romans suivants. Mais voilà que Wanda obtient sa libération et sa réaction n’est pas celle escomptée…

Patrick Senécal renoue avec le thriller très noir dans la lignée de Hell.com en exploitant un thème qui lui est cher, la déchéance par le plongeon dans le côté le plus sombre de l’humain. Walec, un personnage typiquement «senécalien», n’est pas satisfait de sa vie, il veut plus, et sa quête de la réussite, qui implique une relation tordue avec Wanda, l’entraînera dans une spirale infernale qui ne peut qu’aboutir dans les bas-fonds du malheur. Et bien sûr, c’est diablement efficace, car cela permet au lecteur de franchir une certaine limite en toute sécurité, comme l’homme qui se tient sur la falaise  et qui,  cédant à la tentation de sauter, pour voir ce que ça fait, rencontrerait un filet de sureté juste avant de s’écraser.

L’auteur des mégas succès Aliss et Sur le seuil, place ici le lecteur devant un constat troublant; il est difficile de détester Wanda, qui est pourtant une dangereuse meurtrière. Ce n’est pas la méchanceté  qui la pousse à agir, mais bien le désir de ressentir enfin des émotions. Elle aussi veut plus. Elle ouvre les portes de l’enfer où sera aspiré Michaël, mais malgré tout, la sorte particulière de souffrance qui l’habite et sa candeur la rendent touchante. Quant à Michaël, son ego et son cynisme, qui prennent de l’ampleur au fil des pages, combiné à certains choix de vie qu’il fait, le rendent antipathique. Cet inversement des conventions inscrit le petit dernier de Senécal dans la catégorie des romans qui ne s’attardent pas aux clichés et font éclater les codes établis.

L’Autre Reflet, on s’en doute, a pour trame de fond le milieu littéraire québécois. En suivant Michaël, on découvre l’ambiance des salons du livre, les cocktails entre auteurs, les entrevues et les séances de signature. Les innombrables clins d’œil et apparitions de véritables auteurs, tels que Stéphane Dompierre, Christine Brouillet et Martin Michaud, pour ne nommer que ceux-là, sont de vrais bonbons pour les lecteurs. On sent que Senécal s’est également amusé à régler quelques comptes, de l’auteur de fantasy déguisé en chevalier, en passant par la mascotte de série jeunesse jusqu’aux auteurs affirmant qu’ils écrivent ce que leurs personnages leur dictent! Le lecteur informé et observateur pourra de plus se délecter du savoureux sens de l’autodérision de l’auteur…

À quoi s’attendre à la lecture de L’Autre Reflet? À du grand Senécal, rien de moins! Toutes les forces de l’auteur y sont mises en valeurs : des personnages tourmentés et bien construits, des scènes atroces, de l’adrénaline et une intrigue qui enchaîne littéralement l’esprit. L’Autre reflet, c’est aussi un roman très personnel, puisque l’auteur y instille ses propres peurs et utilise son expérience personnelle pour amorcer une réflexion sur plusieurs enjeux concernant son propre métier, son propre milieu. Nul doute que ce «petit dernier»  sera bientôt cité dans la liste des romans préférés des fans de l’auteur et des amateurs de thriller noir.

Anne-Marie Bouthillier

About Anne-Marie Bouthillier

Lectrice insatiable passionnée par l’écriture, détentrice d'un baccalauréat par cumul (création littéraire, français écrit et rédaction) et a forgé ses premières armes de rédactrice chez le magazine Québec Érotique et le site Canoë. Fan d’horreur et nourrissant une forte curiosité pour tout ce qui est bizarre, Anne-Marie a publié des nouvelles dans Horrifique, Souffle d’Éden et Clair/Obscur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :