L’Anthologie Bloody Gore Comix: la démesure du gore

Bloody-Gore-Comix

La maison d’édition indépendante de bande dessinée la plus gore du Québec, Bloody Gore Comix dirigée par le bédéiste Steph Dumais, a réuni 17 illustrateurs pour créer une anthologie éponyme totalisant 130 pages de violence, de sexe et d’humour grinçant. Un recueil de plus de 20 comics et d’illustrations pleine page à ne pas lire en public, car vous risquez de vous faire lyncher!

Anthologie Bloody Gore ComixOn parle tout simplement ici du summum de l’atrocité, d’une dose massive de gore pour les amateurs de la chose. Les pires transgressions y sont exploitées ; bébés morts, meurtres sordides, sexualité débridée impliquant des démons, démembrement, merde et tripes fumantes, pour ne nommer que ceux-là. Bref, une anthologie qui s’adresse à un public bien précis, celui doté d’un sens de l’humour qui n’est pas donné à tout le monde, doublé d’un goût prononcé pour le morbide. Si vous n’appartenez pas à la catégorie de gens capables d’apprécier l’ironie du viol d’un garçon trop entreprenant par un pénis géant, ou le sacrilège savoureux de voir Jésus s’adonner au sexe anal tout en mangeant des entrailles de bébés, abstenez-vous!

La meilleure façon de découvrir les bédéistes de talent ayant publié chez Bloody Gore Comix, tels que Adam Geyer (trilogie Old Shits, Halloween Monsters), Will Broad (Carnigor), Gorepump (Babyslitters), Lukasz Kowalczuk (Violent Skate Bulldogs) et Steph Dumais lui-même (série Zombie commandos from hell, Rise of the Blood Queen), dont les comics sont offerts à des prix extrêmement compétitifs. Si vous ne connaissez pas la maison d’édition, commencer par l’anthologie est une excellente porte d’entrée, car elle vous permet d’apprécier des styles diversifiés, passant du old school au trait de crayon nerveux, quasi électrique, aux dessins très lisses et épurés en faisant un arrêt apprécié par la tendance à la surcharge de détails morbides.

Parmi les coups de cœur de Clair/Obscur, on retrouve :

-Les BD empreintes d’une cruelle ironie de Catherine Pellerin (C.H.U.B. « Canibalistic Humanoïd Underground Boner) et Will Broad (Sans titre, p.80-85)

– L’humour unique et le style reconnaissable au premier coup d’œil de Steph Dumais

– Le look général du slasher nounours de Patrick Halpin (Hugsville Massacre)

-Le duo Rémi Paradis et David Gauthier, pour la sublime et sensible histoire d’un homme abandonné à la solitude qui s’éprend d’une tache de sang en forme de visage (The Solitude in the Blood)

– Les illustrations pleine page de Greatbeast Fine Arts dépeignant avec un réalisme et un érotisme troublant des femmes s’unissant à des démons

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le seul bémol – et vraiment ce n’est pas grand-chose – est l’absence de pagination, et parfois de titre ou de signature, rendant difficile l’identification des créateurs. Malgré ce tout petit défaut, ne boudez pas votre plaisir si le gore vous réjouit, car une anthologie aussi fournie et de si grande qualité ne se trouve pas souvent, et qui plus est à un prix aussi dérisoire.

The Bloody Gore Comix Anthology

Bloody Gore Comix, automne 2015

130 pages      6,66$

Anne-Marie Bouthillier

About Anne-Marie Bouthillier

Lectrice insatiable passionnée par l’écriture, détentrice d'un baccalauréat par cumul (création littéraire, français écrit et rédaction) et a forgé ses premières armes de rédactrice chez le magazine Québec Érotique et le site Canoë. Fan d’horreur et nourrissant une forte curiosité pour tout ce qui est bizarre, Anne-Marie a publié des nouvelles dans Horrifique, Souffle d’Éden et Clair/Obscur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :