La Saint-Valentin pour tous: quel film écouter le 14 février?

Que vous soyez célibataires, heureux en amour ou que votre Facebook annonce « It’s complicated », il y a un film pour vous. Nous avons fait une sélection de films dans lesquels vous trouverez l’alter ego de votre couple (ou non-couple) pour apprendre des meilleurs comment gérer les hauts et les bas de la vie amoureuse. Plus chouette que le Courrier de Louise dans Le Journal de Montréal, non?

Alors lovez-vous sur le sofa, commandez du chinois et préparez-vous pour une nuit d’amour…et d’épouvante.

Pour ceux qui sont heureux en amour

The-Conjuring-Ed-and-Lorraine-Warren

Ed (Patrick Wilson) et Lorraine (Vera Farmiga) expliquent les étapes d’une hantise à un groupe de blonds.

 

Non seulement ils habitent ensemble et élèvent leur fille ensemble, mais Ed et Lorraine Warren travaillent en duo pour débarrasser le monde des démons et des esprits qui le hantent. Campés par Patrick Wilson et Vera Farmiga, ils purgent dans The Conjuring la famille Perron de l’entité qui hante leur nouvelle maison, Ed veillant sur Lorrain aux dons sensibles comme un ange gardien. Leur routine n’est jamais ennuyante, et on peut présumer qu’ils font l’amour à tous les vendredis.

Steve et Diane, Poltergeist

Ignorant encore que leur maison est bâtie sur un cimetière indien, Steve (Craig T. Nelson) lit la biographie de Reagan pendant que Diane (JoBeth Williams) roule un joint.

Diane et Steve Freeling du classique Poltergeist, forment le couple ultime de parents cool. Toujours aussi amoureux, ils prennent plaisir à se taquiner et ne sont pas désagréables à regarder. Parents de trois enfants, ils les laissent écouter la télé en mangeant et fument du pot dans leur chambre le soir. Genre, wow. Lorsque leur plus jeune, Carol Anne, est kidnappée par des esprits qui la tiennent prisonnière au cœur même de la demeure, le couple demeure fort, bien qu’affecté, et prêt à tout pour réunir leur famille. La plupart des gens se prennent à la tête pour beaucoup moins!

 

Only Lovers Left Alive

Adam (Tom Hiddleston) et Eve (Tilda Swinton) paressent sur le sofa.

Vampires, artistes et intellos, Adam et Eve sont amants depuis de nombreux siècles, même s’ils font chambre à part : il vit à Détroit et elle à Angiers. Lorsqu’Adam présente des signes de dépression de plus en plus inquiétants, son amoureuse le rejoint. Le long-métrage artsy Only Lovers Left Alive, à la trame sonore enveloppante, met en scène un couple uni, sans inhibitions, dont l’harmonie se noue au niveau du cœur, de l’âme et du corps. Quand ils dorment nus, enlacés, c’est comme un tableau. Magnifique.

Pour ceux qui ne pourront jamais être ensemble…

Candyman

Le romantique Candyman (Tony Todd) attire Helen (Virginia Masden) par des bougies et des mots doux.

Fils d’esclave, Candyman était un artiste reconnu pour ses talents de portraitiste peu après la Guerre civile. Amoureux d’une Blanche, il subit les foudres de la communauté raciste à l’annonce de la grossesse de celle-ci. Après avoir coupé sa main pour la remplacer par un crochet, la foule en colère l’enveloppa de miel avant de l’envoyer à une mort terrible dans un rucher. Spectre meurtrier qui apparait lorsqu’invoqué cinq fois dans un miroir, Candyman jette son dévolu sur Helen, une étudiante qui rédige sa thèse sur les mythes urbains, pour répéter les horreurs d’autrefois.

Interview with the Vampire

Claudia (Kirsten Dunst) dans les bras de Louis (Brad Pitt)

Sans doute le personnage le plus tragique des Chroniques des vampires d’Anne Rice, Claudia est mordue alors qu’elle est encore enfant. Femme coincée dans le corps d’une fille, elle est aux prises avec des sentiments et des désirs que sa condition ne lui permet pas d’exprimer. Traitée comme une enfant par Lestat (Tom Cruise), elle noue avec Louis une relation amoureuse et tourmentée qui s’étendra sur plusieurs siècles. Leur seul baiser, qui précède de peu une scène tragique dans Interview with the Vampire, est à fendre le coeur.

Pour ceux qui s’aiment tellement que ça fait mal

Francis ord Coppola's Dracula

Dracula (Gary Oldman) et Mina (Winona Ryder) partagent un moment de passion

Presque plus drame érotique que film d’horreur, le Dracula de Francis Ford Coppola est chargé de tension sexuelle. Dracula s’entiche de l’ingénue Mina, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à son ancienne épouse, qui s’est suicidée en le croyant mort en guerre. Pendant que son fiancé est coincé au château de Dracula par des vampires sadiques (et lubriques), Mina est séduite par les pouvoirs occultes (et les lunettes de soleil bleu) du comte, au point de souhaiter devenir sa compagne. Théâtral à souhait, le film dégouline de sang et de romantisme.

Pour ceux dont le partenaire n’est plus le même…

The Fly

Seth (Jeff Goldblum) s’accroche toujours à Veronica (Geena Davis), qui n’est plus certaine d’avoir envie de rester.

Elle texte en cachette et efface toujours l’historique de l’ordinateur? Il rentre tard le soir, prétendant avoir beaucoup de travail? Rassurez-vous: il y a bien pire! Lorsque son copain, le scientifique Seth Brundle, se téléporte avec une mouche et que leurs molécules fusionnées le transforme en horrible insecte géant, l’amour de Veronica est entachée de peur et de répulsion. Pire, elle est enceinte et, alors que Seth s’oppose fermement à l’avortement, elle craint de donner naissance à un monstre. On vous l’accorde: Jeff Goldblum qui vomit sur sa nourriture avant de la consommer, c’est loin d’être sexy. Mais The Fly doit une part importante de sa réussite à cette relation bouleversante…

Pour ceux dont l’amour est à sens unique

Bride of Frankenstein

La fiancée (Elsa Lanchester) de Frankenstein (Boris Karloff) aurait aimé avoir le loisir de choisir elle-même son amant.

Il n’y a pas à dire, Frankenstein est une véritable tragédie. Reprenant exactement là où le film de 1931 s’éteignait, la créature de The Bride of Frankenstein hante la ville et ses environs à la recherche d’âmes chaleureuses et compréhensives qui ne s’enfuiront pas en le voyant. Une cause perdue, quoi. Le docteur Frankenstein, assisté du fucké Dr. Pretorius (qui garde des minis humains dans des pots Mason, soit dit en passant), se résoud à lui créer une compagne. Les grognements et les gestes brusques du monstre n’empêchent pas Karloff d’y insuffler une humanité déchirante. La dernière réplique est particulièrement touchante.

Pour ceux qui s’engueulent tout le temps

La fiancée de Chucky

Chucky et Tiffany échangent une oeillade romantique avant de faire une nouvelle victime.

Si vos nombreuses et violentes engueulades se concluent par des séances de sexe enflammé, Chucky et Tiffany sont des alter ego tout désignés. Quand ils ne sont pas occupés à se trahier et à essayer de s’assassiner, ce couple de poupées baise à qui mieux mieux, et n’importe où: une chambre d’hôtel aux murs éclaboussés du sang de leur dernière victime devient le théâtre de leurs ébats dans The Bride of Chucky. Dans Seed of Chucky, ils prouvent qu’ils sont des parents terribles en terrorisant leur enfant transgenre, qui est doux comme un agneau, et en se disputant son identité sexuelle, elle pour en faire une fille et lui un garçon.

Pour ceux qui ne veulent rien savoir

My Bloody Valentine

Le romantique Harry trouve toujours le moyen de surprendre ses victimes par de délicates intentions.

Le 14 février, ce n’est pas la fête préférée de Harry, qui est si choqué par la tenue d’une danse de Saint-Valentin dans le village qu’il tue des ados en mettant leur coeur dans, well, des boites en forme de coeur. My Bloody Valentine est plein de gore et de cul: si vous êtes fâchés et déprimés, ça devrait suffir à faire catharsis.

Valentine

Sous ses allures de chérubin, Cupidon est un mauvais garçon.

Vous en voulez encore? Dans Valentine, un groupe de filles populaires est traqué par le garçon qu’elles ont rejeté et humilié à une danse d’école il y a plusieurs années. Avec son masque de Cupidon, Jeremy est assez attentionné pour envoyer des cartes de Saint-Valentin à ses victimes avant de les assassiner. Comme beaucoup de slashers de la fin des années 90 et du début 2000, on y sent la réalisation expresse qui souhaite profiter du succès de Scream. C’est assez insipide et sans surprise mais on l’écoute avec nostalgie, en se rinçant l’oeil grâce à David Boreanaz (Buffy the Vampire Slayer, Angel), Denise Richards (Starship Troopers, Wild Things) et Katherine Heigl (Bride of Chucky, Roswell).

About Elise Henripin

Boulimique de littérature et de cinéma d’horreur, Élise a collaboré à plusieurs blogues et projets consacrés à cet univers, dont Sinistre Magazine et Strange-Movies. Depuis 2014, elle est également chroniqueuse littéraire à l'émission L'étrange programme, un magazine culturel diffusé sur les ondes de TCF - La télévision communautaire de Montréal. Auteure d’un roman intitulé Soif publié en 2011, elle espère renouveler l’expérience de publication d’ici quelques années. Suivez-la sur Twitter et Instagram @ehenripin.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :