Je suis ton ombre: de la sueur et du sang!

Je suis ton ombre caussarieu

Je-suis-ton-ombre morgane caussarieuÀ une époque où la bit-lit transforme le vampire en un héros romantique d’histoires remplies de mièvreries niaises, Morgane Caussarieu renverse la tendance et redonne à cette mythique créature de la nuit ses lettres de noblesse. Après Dans les veines, un roman s’inscrivant dans le style «splatterpunk», la spécialiste du vampire propose Je suis ton ombre, finaliste du prix Masterton et récipiendaire des prix Bob-Morane du roman francophone 2015 et Planète SF des blogueurs 2015.

Poil de carotte n’as pas la vie qu’il désire. Il préférerait être ami avec Tommy et sa bande plutôt qu’avec David, il préférerait que son frère jumeau et sa mère ne soient jamais décédés et bien sûr, il préférerait que son père ne soit pas infirme et qu’il puisse travailler. Au milieu de sa solitude, il découvre, dans une ferme abandonnée, un carnet racontant la sombre histoire de jumeaux ayant vécu en Louisiane au 18e siècle. Si la lecture du sinistre destin de ce­­­s enfants, comprenant décès, meurtres, esclavage et sévices sexuels, le fascine, les phénomènes étranges qui entourent sa découverte l’inquiètent.

Sous le thème de l’enfance bafouée, Caussarieu nous entraîne, grâce à sa plume de velours au vocabulaire riche, dans une spirale insidieuse. L’histoire dérangeante dégage une odeur de sueur et de sang, mais malgré tout, nos yeux fascinés ne peuvent arrêter leur lecture. Le climat oppressant et l’ambiance malsaine de ce conte de fées noir et sinistre sont si envoûtants que le lecteur s’enfonce dans les bayous avec les personnages, chassant les innombrables moustiques en regardant constamment derrière lui. Je suis ton ombre est une incursion du côté du mal, de la noirceur de la pauvreté et de la cruauté de l’homme qui volera une petite parcelle de votre âme!

Immensément douée pour se glisser dans la peau de ses personnages pour faire entendre leur vraie voix, Morgane Caussarieu réussie à mener de front deux récits en un, aux narrateurs très différents. Alors que Poil de carotte s’exprime de façon crue et argotique, faisant étalage malgré lui de son manque de culture, le récit des jumeaux est rédigé tout en finesse, dans une langue juste aux propos plus retenus. L’auteur peut donc se permettre d’utiliser un grand éventail de procédés littéraires pour donner des effets des plus variés et redoubler d’efficacité. Ainsi, elle a recours autant au pouvoir de la suggestion et des non-dits qu’à la narration crue, mais toute en innocence, de scènes terribles.

Enfin, l’auteur amène le mythe du vampire de façon plus subtile, et par le fait même, plus crédible. Le vampire de Caussarieu, tapie dans les bayous moites, est sale et pue le sang avarié. Il se situe à des kilomètres du romantisme et de l’érotisme teinté de sadomasochisme auquel il a été accolé ces dernières années. Dans Je suis tom ombre, il redevient le prédateur sans pitié qu’il était à la base, celui qui inspire la peur et le dégoût.

Morgane Caussarieu a non seulement écrit un roman qui nous réconcilie avec le vampire, en étant beaucoup plus près de Anne Rice que de Stephenie Meyer, mais elle a aussi réussie à tendre un appât efficace vers son monde à elle, vers ses autres publications. Je suis ton ombre fait partie de ces romans qui poignent à la gorge et s’agrippent à la mémoire. Les émotions ressenties, le malaise, le dégoût, la tristesse, la solitude et l’injustice sont trop fortes et trop bien rendus pour laisser le lecteur de glace. Poil de carotte le dit lui-même, et avec raison : «Je pensais pas que lire, ça pouvait vous chambouler le ventre à ce point.»

Anne-Marie Bouthillier

About Anne-Marie Bouthillier

Lectrice insatiable passionnée par l’écriture, détentrice d'un baccalauréat par cumul (création littéraire, français écrit et rédaction) et a forgé ses premières armes de rédactrice chez le magazine Québec Érotique et le site Canoë. Fan d’horreur et nourrissant une forte curiosité pour tout ce qui est bizarre, Anne-Marie a publié des nouvelles dans Horrifique, Souffle d’Éden et Clair/Obscur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :