Edith: d’art et de mystère

absence-dun-passe-edith-couv

Edith est une artiste d’une grande profondeur dont l’œuvre est le miroir de l’âme : ses mots, comme ses images, sont aussi captivants qu’énigmatiques. C’est avec sensibilité qu’elle nous ouvre les portes de son univers d’une beauté éthérée.

cris-de-lame-edith

«Cris de l’âme», huile sur toile

Si elle devait se définir elle-même par un élément souvent représenté dans son œuvre, Edith s’identifierait à des branches entrecoupées ayant l’aspect d’une croix : « Elles sont souvent destructrices ou alors totalement l’inverse en fonction du choix de mon thème », dit-elle. Elle s’identifierait également à sa propre utilisation de palettes de couleurs monochromes. Comme elle ne porte que du noir, elle y voit un beau parallèle avec ses toiles.

Des traits et des gestes d’une douceur funeste

Le caractère sombre des personnages et des paysages dépeints par Edith contraste superbement avec la fragilité et la douceur palpables dans ses œuvres. Pour y arriver, elle utilise la peinture à l’huile qui lui permet de mélanger facilement ses teintes à l’aide de chiffons. Ceci confère à son art un aspect vaporeux et fluide. Elle dit également faire une utilisation minimale des pinceaux, excepté pour les détails de précisions.

Cette douceur est aussi le reflet de la thématique omniprésente du rêve dans l’ensemble de son œuvre. « D’autant que je me souvienne, précise-t-elle, des rêves tourmentés se sont glissés au plus profond de moi dans un noir absolu, me donnant l’impression de vivre dans un perpétuel brouillard. Quand surgissait enfin la lumière, il m’était possible de les concrétiser ou de les matérialiser sur une toile. » Elle ajoute que ces tourments et sombres pensées surgissent de nulle part ou de façon inconsciente et que les exprimer lui permet de leur donner un sens créatif.

Parcours mystique et atmosphère pittoresque

dernieres-demeures-edith

«Dernières Demeures», huile sur toile

L’œuvre présentée ci-dessus, « Dernières Demeures », met en scène un village isolé. Selon Edith, il est habité par des âmes mystérieuses qui s’ignorent mutuellement. « Ce village est en quelque sorte l’endroit ou je suis née, précise-t-elle. Je ne veux pas trop en dévoiler parce que je crois que ce village peut être en fait la demeure symbolique de bien des personnes. »

 

absence-dun-passe-edith

«Absence d’un Passé», huile sur toile

Son œuvre « Absence d’un Passé » est plutôt le symbole du deuil éternel : « La femme se tient debout, seule dans le froid. Elle se trouve devant la lumière à nous attendre afin de nous envelopper de sa glaciale étreinte morbide », dit Edith. Elle adore peindre sur le thème de la mort, un sujet tabou qui, dit-elle, est souvent perçu de façon négative, mais qui peut être vécu de façon différente selon l’individu.

À la suite d’un désir permanent de créer, c’est au CEGEP qu’Edith put d’abord se familiariser avec une variété de médiums. Elle poursuivit ses études à l’Université afin d’obtenir un baccalauréat en Beaux-Arts. « J’ai également fait différentes expositions solo et collectives, ajoute-t-elle. Cependant, ce que je retiens de plus marquant dans ma vie est le choix de ma fille, Namida, d’emprunter le même parcours créatif en se tournant vers l’art numérique. » Edith affirme que les œuvres de sa fille, empreintes de féérie, sont vouées à une carrière artistique internationale et que c’est elle qui est au cœur de sa motivation dans la continuité de sa création.

sombre-refuge-edith

«Sombre Refuge», Huile sur toile

Parmi ses événements artistiques marquants, on peut compter sa participation comme artiste exposante à la galerie Le Mur Insolite de Québec. « Ma fille fut la première de nous à y exposer, mentionne Edith. C’est grâce à son expérience positive à la galerie qu’elle m’a encouragée à poser ma candidature, ce qui m’a permis de trouver un lieu en parfaite harmonie avec moi-même. » L’artiste et sa fille ont notamment pu y faire la rencontre d’artistes de talent tel que Patrick Anktil, fondateur de la galerie.

Dans l’avenir, Edith souhaite tout simplement poursuivre la réalisation de ses rêves et aller au bout d’elle-même.

Pour en savoir plus sur l’art d’Edith, on peut visiter sa page Facebook à l’adresse http://www.facebook.com/UnrealDream/.  On peut aussi découvrir l’univers de sa fille Namida en visitant sa page Facebook https://www.facebook.com/namidaart/ ou son site Web à l’adresse http://namida-art.com/.

Émilie Leger

About Émilie Leger

Émilie Léger est une artiste diplômée de design graphique vivant près de Montréal. Même si l’art numérique et l’écriture sont ses principaux moyens d’expression, elle priorise l’effet, la texture et l’émotion plutôt que le médium lui-même.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :