Collectionneurs de l’étrange #1 : Vaneska

Vaneska old cavern

En pénétrant dans l’appartement de Vaneska, même les personnes averties seront saisies d’étonnement. Certains seront dégoûtés ou émerveillés, et d’autres ressentiront un intérêt contradictoire. Sa collection inhabituelle, d’une étrange beauté, s’étale du sol au plafond, transformant cet espace habitable en caverne d’Ali Baba pour amateur de curiosités. En effet, Vaneska est passionnée et avide collectionneuse de crânes et d’ossements, d’animaux naturalisés ou conservés dans le formol, de minéraux et de trésors de la mer.

crânes collectione vaneska the old cavern

photo: Mathieu Parenteau Vallée

Lors d’un voyage en Gaspésie, alors que Vaneska n’était âgée que de 4 ans, son père l’amena ramasser des pierres. À partir de ce moment, elle prit goût à collectionner des fossiles, des roches ou morceaux de bois spéciaux. Par contre, pas question pour ses parents de laisser entrer des animaux empaillés à la maison! C’est donc lorsqu’elle a emménagé dans son premier appartement que sa passion des curiosités de la nature a eu libre court. Dans les cinq dernières années, Vaneska a consacré son budget presque entier au développement de sa collection et s’est créé un bon réseau de gens pouvant l’aider à la rendre de plus en plus impressionnante.

Passion victorienne

collection Vaneska The Old Cavern 4

photo: Mathieu Parenteau Vallée

L’époque victorienne, qui se caractérise entre autres par l’omniprésence de la mort, fascine tout particulièrement Vaneska. Et ce n’est pas très étonnant, étant donné que les victoriens, frappés par des épidémies de tuberculose et de choléra, cherchaient à dompter la mort par la glorification artistique. C’est durant cette période qu’on retrouve les fameuses photos post mortem et les memento mori, des créations visant à rappeler les défunts et la mortalité de l’homme, fabriqué à l’aide de cheveux (on peut en admirer chez Vaneska!) ou encore des poignées de cercueil.

La taxidermie, qui a connu ses balbutiements au XVIe siècle, a profité d’un véritable essor au court de l’époque victorienne alors que les gens cherchaient à conserver un souvenir de leurs animaux de compagnie. Vaneska confie d’ailleurs qu’elle montera le squelette de son chien Stanley lors de sa mort! La conservation des animaux fut également très populaire pour enrichir les cabinets de curiosité, une pratique née à la Renaissance qui fut l’objet d’une importante mode et d’un développement sans précédent chez les victoriens.

Collection et création

collection Vaneska foetus humain The Old Cavern 13

photo: Mathieu Parenteau Vallée

Questionnée sur ses pièces préférées parmi le vaste cabinet de curiosités que constitue son appartement, Vaneska mentionne un chien husky empaillé datant de l’époque victorienne, une cloche de verre contenant un groupe d’oiseaux, pièce d’art habituellement offert lors de mariage, datant d’environ 150 ans, et un poisson momifié, offrande faite à un mort il y a près de 3 000 ans! De notre côté, au sein de la fascinante collection de Vaneska, nous avons été particulièrement impressionnés par une main de momie datant de l’Égypte ancienne, une vache à deux têtes naturalisée, une carapace de tortue des îles Galapagos et un fœtus humain d’environ 5 mois conservé dans le formol. Le rêve de collectionneuse de Vaneska? Posséder des animaux ou des oiseaux empaillés qui n’existent plus, tels que les dodos, ou encore acquérir un crâne péruvien allongé

Plus qu’une collectionneuse passionnée, Vaneska est également une âme créatrice. Elle met à profit cette tendance en créant des arrangements sous verre ou sur cadre – qu’elle restaure ou modifie elle-même – de divers spécimens, crânes ou insectes. Cherchant toujours à présenter de façon originale et artistique de petites curiosités, elle a confectionné quelques bijoux à l’aide d’ossements. Vaneska confie qu’elle aimerait avoir plus de temps pour pratiquer la taxidermie, un art complexe et minutieux qu’elle n’a pour l’instant qu’effleuré.

The Old Cavern

collection Vaneska ours The Old Cavern 3

photo: Mathieu Parenteau Vallée

Depuis peu, Vaneska a aménagé une pièce de son appartement en petite boutique qu’elle a très justement nommée The Old Cavern. L’idée d’ouvrir pignon sur rue l’a traversée, mais étant donné que ce qu’elle vend n’attire qu’une clientèle très précise, elle a préféré se passer des coûts astronomiques qui viennent avec une telle installation. Non-conformiste jusqu’au bout, Vaneska accueille donc ses clients chez elle, sur rendez-vous seulement.

Pour dénicher un élément de décoration qui fera jaser à coup sûr vos visiteurs, débuter un cabinet de curiosité ou agrandir votre collection, vous pouvez vous aussi prendre contact avec la jeune femme via sa page Facebook The Old Cavern. Que vous soyez un collectionneur aguerri ou amateur de petites choses spéciales, vous bénéficierez d’un service personnalisé et chaleureux.

Encore plus de photos de la collection de Vaneska prises par Mathieu Parenteau Vallée!


Anne-Marie Bouthillier

About Anne-Marie Bouthillier

Lectrice insatiable passionnée par l’écriture, détentrice d'un baccalauréat par cumul (création littéraire, français écrit et rédaction) et a forgé ses premières armes de rédactrice chez le magazine Québec Érotique et le site Canoë. Fan d’horreur et nourrissant une forte curiosité pour tout ce qui est bizarre, Anne-Marie a publié des nouvelles dans Horrifique, Souffle d’Éden et Clair/Obscur.

1 Comments

  1. C’est une très belle collection et l’article est agréable à lire. Continuez ^^ !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :