Bloody Delinquent Girl Chainsaw: le splatter-manga de Mikamoto

Bloody Delinquent Girl Chainsaw

Bloody-Delinquent-Girl-Chainsaw-mikamoto

Geeko est une adolescente tout ce qu’il y a de plus normale… ou presque! En plus de son attitude forte en gueule, elle manie la tronçonneuse avec une habileté consommée. Lorsque Néro, une étudiante complètement névrosée, se venge des méchancetés commises par ses collègues de classe en les transformant en créatures mutantes et dégénérées, Geeko est la seule à pouvoir empêcher cette armée difforme de faire d’autres victimes. Voilà la trame, simpliste à l’extrême, du (oh combien!) bien nommé Bloody Delinquent Girl Chainsaw, manga de Rei Mikamoto, un auteur connu pour son autre série Reiko the Zombie Shop.

Publié dans la collection « WTF!? » des éditions Akata, Bloody Delinquent Girl Chainsaw (avouez que le titre est irrésistible!) nous offre un déversement continue d’hémoglobine, de morceaux de corps humains et de répliques qui tuent. La trame scénaristique est assez mince pour qu’on voie au travers, mais Mikamoto n’en a rien à faire et embarque son lecteur dans une aventure aussi absurde que jouissive. Quand l’histoire commence avec un bus rempli d’élèves du primaire qui s’extasient devant les prouesses de Geeko qui se débarrasse d’anciens collègues de classe transformés en monstres mutants à coup de tronçonneuse, vous savez que l’auteur repoussera à peu près toutes les limites.

Les illustrations sont parfaitement adaptées au ton du récit : le sang coule de manière exagérée, le corps de Néro et de Geeko est ridiculement pulpeux alors que certains élèves de la classe ont l’air d’avoir 8 ans et les expériences de Néro sont montrées dans toute leur horrible gloire. L’intrigue est tout de même soutenue par des personnages plus grands que nature, dont un garçon obsédé sexuel qui possède maintenant des tentacules, une jeune fille capable de tirer des missiles avec son vagin, et la plus belle fille de l’école dont la tête a été montée sur un corps d’araignée métallique. Ouaip, c’est ça Bloody Delinquent Girl Chainsaw!

Avouons tout de même que, sans le talent scénaristique et créatif de Mikamoto, le tout aurait pu se réduire à une simple farce gore et hypersexualisée sans aucun intérêt littéraire. Mais l’auteur sait exactement ce qu’il fait, et je n’ai pu m’empêcher de dévorer ce premier tome en moins d’une heure, au milieu de nombreux éclats de rires bien mérités. Pour les impatients, sachez que les tomes 2 et 3 de Bloody Delinquent Girl Chainsaw sont respectivement prévus pour les mois d’août et d’octobre. Voilà donc une autre bonne raison de succomber au splatter-manga de Mikamoto. Je vous le promets, vous ne le regretterez pas!

Bloody Delinquent Girl Chainsaw
Rei Mikamoto
Éditions Akata
Collection « WTF?! »
2016
192 pages

Pierre-Alexandre Bonin

About Pierre-Alexandre Bonin

Pierre-Alexandre est tombé dans les littératures de genre au primaire, en lisant Ange ou démon?, l’un des nombreux titres de la collection «Frisson», et depuis, il n’a cessé d’élargir ses horizons. Après une maîtrise en littérature québécoise, il a récemment terminé une thèse de doctorat sur Stephen King et prépare un projet de postdoctorat sur l’histoire des littératures de genre au Québec.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :