La bête originelle : un roman policier plein de surprises !

Marc Vézina, lieutenant-détective au SPVQ, doit découvrir le coupable d’un meurtre sordide. Une femme a été retrouvée assassinée, le corps installé dans une posture suggestive et la tête coupée, pour être jetée aux toilettes et remplacée par celle d’un labrador noir. Ce meurtre est bientôt suivi d’un deuxième… Son enquête le conduira dans un club échangiste haut de gamme (pour lequel la femme avait une carte de membre, malgré son appartement plutôt modeste), un institut psychiatrique (où les dessins d’une jeune femme ont un curieux — mais indéniable — lien avec les homicides) et, surtout, dans les noirceurs les plus profondes de l’âme humaine.

bête originelle Simon RousseauAVIS : contient des éléments clés du roman, mais aucun divulgâcheur majeur.

Simon Rousseau, auteur de Peter Pan, un des Contes interdits (exclusivement pour adultes) publiés également chez AdA, présente La bête originelle, un roman policier bien ficelé et surprenant. Le déroulement, classique mais bien mené, conduit à une conclusion étonnante et originale. La violence — très décrite et explicite — demeure bien utilisée ; l’écriture est fluide, et les références littéraires et historiques étoffent agréablement le récit.

Quelques clichés propres au genre persistent (l’attaque personnelle envers le lieutenant-détective, entre autres), mais le tout reste captivant. On a même droit à des tournures déconcertantes, telle l’infiltration des policiers dans le club échangiste ! L’équipe de Vézina est diversifiée, les personnages sont attachants ou intrigants, et on se demande si une suite viendra préciser certains actes et comportements amorcés dans le roman. La relation père-fille dénote les particularités de la société actuelle, et sa fille est d’une honnêteté rafraîchissante, même si elle pourrait paraître vulgaire aux yeux de certains.

Rousseau a le sens de l’énigme et des événements accrocheurs, ce qui entraîne le lecteur dans une aventure où il y a peu de longueurs. Avec La bête originelle, on voit la plume de l’auteur s’améliorer de plus en plus, et il est plaisant de suivre cette belle évolution. Le prochain roman sera intéressant à découvrir.

Peter Pan Simon Rousseau

Découvrez par le fait même notre critique de Peter Pan, le conte interdit de Simon Rousseau! 

Marie Laporte

About Marie Laporte

Infirmière et réviseure le jour, Marie Laporte devient, la nuit, une exploratrice de l’imaginaire. Elle a longtemps été l’éditrice de Nocturne, le fanzine culte (qui a cédé la place à Nocturne, les charmes de l’effroi) avant de se joindre à l’équipe de Clair/Obscur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :