À l’ombre des villages, où la magie dévoile ses pires facettes

Les Éditions AdA ont lancé en janvier la collection Panache, spécialisée dans la littérature pour jeunes adultes, et ça commence en beauté avec À l’ombre des villages, de Valérie Dionne. Un premier roman où se mélangent savamment mystères, fantastique, secrets et sorcellerie.

À l'ombre des villages Valérie Dionne AdACorinne désire redorer sa carrière journalistique et pour se faire, elle se rend sur les lieux de troublantes disparitions, un village où tout le monde semble cacher quelque chose. Le service policier ne voyant pas sa présence d’un bon œil, elle se résout à se rendre à l’endroit même où les villageois se sont volatilisés un à un. Le fiancé de Corine, James, policier et secrètement adepte de la magie blanche, mettra toutes ses ressources en œuvre pour récupérer la journaliste et combattre, par le fait même, une vieille ennemie.

Excellent point, Valérie Dionne ne tombe pas dans le panneau de prendre le lecteur par la main. En fait, le plus jeune s’y retrouvera à merveille, tandis que le lecteur plus mature n’aura pas l’impression qu’ À l’ombre des villages s’adresse à un public jeune adulte. Le déroulement de l’histoire suit bien le modèle narratif traditionnel et le fil de l’action se présente de façon claire. Cependant, dans les premières pages, où les personnages sont présentés, l’auteur tombe malheureusement dans le piège d’incorporer leurs descriptions dans leurs actions, ce qui ne fait jamais naturel et traduit une certaine maladresse.

Il est facile d’être absorbé par la lecture d’ À l’ombre des villages de par ses personnages réalistes et attachants. En découpant le roman en plusieurs trames narratives, les principales étant la séquestration de Corinne et l’enquête de James, Valérie Dionne crée un suspense constant et relance l’intérêt du lecteur à intervalles réguliers. Ainsi, on se retrouve à terminer le roman en deux jours, si ce n’est pas d’une seule traite!

Quelques petites choses accrochent cependant tout au long de l’aventure haletante que propose À l’ombre des villages. Malgré les nombreuses péripéties que vivent les protagonistes, en fin de compte, ils s’en tirent avec un peu trop de facilité et de chance : des adversaires qui changent de camp, de puissants sorciers éprouvant de la difficulté à vaincre des débutants ou encore des évidences pour le lecteur que les personnages tardent à réaliser.

À l’ombre des villages démontre le grand potentiel de la jeune auteure Valérie Dionne. On prend plaisir à s’abandonner à ce combat entre le bien et le mal en compagnie de personnages au charme efficace. Avis à ceux qui s’intéressent à la magie blanche, ce roman vous est tout désigné!

Anne-Marie Bouthillier

About Anne-Marie Bouthillier

Lectrice insatiable passionnée par l’écriture, détentrice d'un baccalauréat par cumul (création littéraire, français écrit et rédaction) et a forgé ses premières armes de rédactrice chez le magazine Québec Érotique et le site Canoë. Fan d’horreur et nourrissant une forte curiosité pour tout ce qui est bizarre, Anne-Marie a publié des nouvelles dans Horrifique, Souffle d’Éden et Clair/Obscur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


close
Facebook IconTwitter Iconfacebook like buttontwitter follow button
%d blogueurs aiment cette page :